Vous cherchez un tuteur pour aider votre fils et votre fille en mathématiques ? Sur Internet, il est possible de trouver des personnes donnant du soutien scolaire à 10€ de l’heure… mais aussi à 80€ de l’heure. Que cachent ces différences de prix ? Combien coûte un cours particulier de mathématiques? Comment dépenser moins en soutien scolaire ? Boss des Maths vous expliquent comment choisir le professeur de math qu’il vous faut

1. La qualité

Vous avez besoin d’une voiture neuve ? Vous pouvez en trouver de 7 900€ (Dacia Sandero), mais aussi à plus de 100 000€ (Tesla, Ferrari…). Toutes les voitures ont 4 roues et un moteur, mais toutes ne répondent pas au même besoin : design différent, puissance différente…

Pour les cours particuliers, c’est la même chose : quoi de commun entre un professeur donnant quelques cours pendant son temps libre, un tuteur professionnel qui vit des cours de math et un étudiant sans expérience qui donne quelques cours pour se faire un peu d’argent de poche ?

À titre personnel, je facture le soutien scolaire 40 à 50€ de l’heure. Cela peut sembler cher, mais c’est le prix de la qualité. Préférez-vous payer 40€ pour un professeur qui a de l’expérience et qui aidera votre enfant à progresser durablement (meilleure compréhension du cours, meilleure méthodologie…) ou payer un étudiant 15€ de l’heure qui devra passer 3 ou 4 heures pour aboutir au même résultat ?

Mais peut-être qu’un étudiant pas cher fera l’affaire. Tout dépend du niveau scolaire de votre enfant et de son niveau d’autonomie, de vos attentes…  Pour cela, avant de penser au prix, prenez le temps de discuter avec votre enfant, de comprendre ses besoins, ses blocages, afin de trouver le prof particulier qu’il vous faut.

2. Oui, mais 40€ de l’heure, cela reste cher

40€ de l’heure, c’est 5 fois le SMIC horaire. Vous trouvez cela cher ? Oui et non. De votre point de vue, tout dépend de ce que retire votre enfant du soutien scolaire. De mon point de vue, ce tarif est nécessaire pour me permettre de vivre de mon activité.

a. Qualité

À titre personnel, je ne facture que les heures passées avec votre enfant. Mais le soutien scolaire ne se limite pas à cela. En effet :

  • Le soutien dure souvent un peu plus longtemps que le prix facturé : le prix facturé correspond au temps minimum de la séance. Si votre enfant est au milieu d’un exercice, je ne vais pas partir sous prétexte que la séance est terminée. Je vais rester 5 ou 10 minutes de plus le temps qu’il termine ses exercices. Régulièrement, je ferai un bilan avec vous. Tout cela prend du temps, que je vous donne gratuitement.
  • Vous bénéficiez d’un support gratuit: si votre enfant sèche sur un problème mathématique, il peut m’envoyer un email ou m’appeler sur mon numéro personnel et je lui répondrai gratuitement
  • Le tarif intègre également le transport (temps perdu et frais de carburant) pour me rendre à votre domicile. Comparez mon tarif horaire (qui intègre les transports) avec celui d’un plombier (qui vous facturera en sus le transport)…

Par ailleurs, je passe beaucoup de temps à me former et à préparer mes cours pour donner le meilleur à votre enfant. La première heure de cours est offerte (pour que vous puissiez vous faire une idée de la qualité du soutien). Enfin, en tant que professeur indépendant, je paye moi-même mes charges sociales, je ne bénéficie pas de congés payés… et je ne peux donner du soutien scolaire que le soir, ce qui limite le nombre d’heures que je peux donner chaque semaine. Tout cela a un prix.

Concrètement, une séance de 1h30 à 60€ ne rapporte « que » l’équivalent de 35€ pour un salarié.

Prix de la séance 60€
Cotisations sociales (24,8 %) -14,9€
Coût du déplacement (moyenne A/R) – 6€
Dépenses diverses (feuilles, stylos…) -0,1€
Revenu net 39€
Provisions pour congé (10 %) -3,9€
Revenu réel 35,1€

 

Par ailleurs, une séance de 1h30 dure en réalité 2h30 si l’on prend en compte les quelques minutes d’extra à la fin du cours, le bilan pédagogique avec les parents, la préparation du cours, le temps de transport… Être rémunéré 14€ de l’heure (35€ en 2h30) pour un travail qualifié sans la garantie d’un emploi stable (pas de CDI, pas de revenu si je tombe malade), est-ce si cher payé ?

b. Limitez les dépenses en soutien scolaire

Pour autant, j’ai bien conscience que le soutien scolaire représente une dépense importante pour les familles. Vous trouvez que le soutien scolaire coûte trop cher ? Voici six moyens qui vous permettront de limiter vos dépenses.

Truc n°1 : Le crédit d’impôt 

En tant que service à la personne, le soutien scolaire donne droit (en France) à un crédit d’impôt à hauteur de 50 % des sommes engagées dans une limite de 12 000 euros. Pour bénéficier de ce crédit d’impôt, c’est simple : il vous suffit de déclarer les cours particuliers sous le régime du CESU.

Truc n°2 : Mutualisez les dépenses

Vous trouvez que je suis trop cher ? Demandez aux parents d’un(e) ami(e) qui est dans la classe de votre enfant s’il a besoin lui aussi de soutien en math et faites-le venir chez vous. Cela vous permettra de payer 45% moins cher pour le soutien en partageant la dépense avec l’autre famille.

Truc n°3 : Les stages intensifs de maths

Boss des Maths organise régulièrement des stages en mathématiques pour terminale en petit groupe (6-8 élèves maximum) au PRINE. Le prix : 249€ (199 en prévente) le stage de 15 heures, soit 13 à 17€ de l’heure. Si vous trouvez que les cours particuliers coûtent trop cher, n’hésitez pas à inscrire votre fils ou votre fille au prochain stage de math.

En savoir plus sur les prochains stages

Truc n°4 : Faites gagner votre enfant en autonomie

En tant que tuteur, je peux expliquer les notions mathématiques que votre enfant ne comprend pas, l’aider à améliorer sa méthodologie et lui donner des exercices pour l’aider à appliquer son cours. En revanche, je ne peux pas apprendre par cœur le cours ou travailler à la place de votre enfant. Je peux motiver votre enfant à travailler, lui donner la soif d’apprendre ; je ne peux en revanche le tirer s’il fait preuve de mauvais esprit.

En tant que tuteur, mon rôle consiste à donner à votre enfant les outils pour progresser en mathématiques ; pas de faire ses DM de math à sa place.

Le succès du soutien scolaire réside en la relation de confiance que je nouerai avec votre enfant et dans son degré de maturité. Si votre enfant attend que j’arrive pour faire ses devoirs, le soutien scolaire n’avancera que très lentement. Pour que le soutien scolaire soit aussi efficace que possible, vérifiez que votre enfant soit proactif :

  • Il doit lire son cours ou les fiches que je lui fais d’une séance à l’autre.
  • Même si votre enfant a des difficultés en mathématiques, il doit au moins essayer de faire les exercices d’une séance à l’autre. C’est en se trompant que l’on apprend.

Truc n°5 : Utilisez les ressources gratuites

Si vous avez un petit budget, pourquoi ne pas limiter le nombre de séances — par exemple me faire venir qu’une semaine sur deux ? Cela peut sembler peu, mais d’une séance à l’autre, votre enfant peut :

  • S’entraîner seul grâce aux exercices et conseils méthodologiques que je lui donne. S’il a une question ou n’a pas compris un exercice, votre enfant peut m’envoyer un e-mail ou m’appeler sur mon portable : je me ferai un plaisir de répondre gratuitement à ses questions.
  • Apprendre ou revoir son cours gratuitement sur Mathenpoche et Mathematiquesfaciles.com, deux sites Internet gratuits disposant de nombreuses fiches et quizz pour vous permettre d’apprendre les mathématiques de façon ludique et autonome.

En savoir plus: ressources en mathématiques

Truc n°6 : Faites travailler votre enfant

  • Même si vous n’êtes pas bon en mathématique, n’hésitez pas à interroger votre enfant pour vous assurer qu’il connait son cours. Au besoin, aidez-vous de la fiche que je lui ai faite (A la fin de chaque séance, je donne des fiches à votre enfant récapitulant les principales notions à connaître, quelques conseils méthodologiques et des exercices à faire).
  • Vérifiez que votre enfant travaille et fasse ses exercices d’une séance à l’autre. Même si vous ne comprenez rien aux mathématiques, vous pouvez demander à votre enfant de rester 30 minutes à travailler dans le salon sans smartphone à proximité.

Synthèse

Vous trouvez que le soutien scolaire coûte trop cher ? Demandez à profiter du crédit d’impôt ou mutualisez la dépense avec une deuxième famille. Profitez des nombreuses ressources gratuites mises à disposition par Boss des Maths (ressources online, assistance mail et téléphonique…) pour tirer le meilleur du soutien. Mieux vaut avoir une séance de soutien toutes les deux semaines (si votre enfant travaille entre deux séances) que d’avoir une séance par semaine si votre enfant attend que je passe pour se mettre à travailler…

Et vous, trouvez-vous que le soutien scolaire coûte trop cher ? N’hésitez pas à me fait part de votre avis en m’envoyant un email ci-dessous

Votre nom et votre prénom

Votre adresse email (obligatoire)

Votre numéro de téléphone (obligatoire)

Sujet de votre message

Votre message